Tournée de Cellou Dalein : qu’en pense Bah Oury ? (Interview)

téléchargement (2)

 

CONAKRY- Cellou Dalein Diallo a t-il une chance d’accéder au pouvoir en 2020 ? Quelle pourrait être la portée de la tournée actuelle du Chef de file de l’opposition guinéenne en région forestière et en Haute-Guinée ? Pour Bah Oury, cette « politique spectacle » n’apportera rien à l’UFDG. Monsieur Bah qui s’est confié ce jeudi 4 mai 2017 à un journaliste de notre rédaction, a fait des propositions de solutions. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : Monsieur Bah Oury bonjour ! Quelle lecture faites-vous de la tournée actuelle du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo ?

BAH OURY : L’histoire politique de la Guinée a été toujours marquée par cette frénésie à rechercher des foules pour se donner une illusion de légitimité et de popularité. On se souvient qu’au début des années 90, avec l’avènement du multipartisme qui était naissant, des responsables politiques en l’occurrence le doyen Bâ Mamadou, Siradiou et Alpha Condé, avaient sillonné le pays et ont drainé des foules extrêmement importantes. Mais cela n’a pas eu un effet au point de vu électoral, et en 93, en 95, et par la suite en 98. Donc c’est pour dire que la question de la foule dans l’histoire politique de la Guinée, il faut regarder ça avec une extrême prudence. Je crois que c’est un bilan qu’il faut faire de tout cela, et se rendre compte qu’il faut chercher à faire la politique autrement. La politique spectacle, la politique qui consiste à se faire voir, la politique pour dire aux gens regardez moi je suis populaire sans qu’il n’y ait un contenu profond, je pense que c’est une perte de temps et ça ne correspond pas du tout à ce qu’attend l’écrasante majorité de la population guinéenne.

Selon vous cette marrée humaine qui a accueilli Cellou Dalein Diallo du côté de la Haute Guinée n’est pas un signe évocateur de la popularité du leader de l’UFDG ?

Il suffit d’avoir de l’argent à distribuer, avec la pauvreté ambiante, la curiosité aidant, mobiliser des gens à coups de klaxons, de motocyclistes, c’est tout à fait faisable. Ce n’est pas ce qui est difficile ; Ce qui est difficile c’est de faire adhérer le maximum de nos compatriotes à une stratégie politique et à un projet qui leur montre que c’est eux qui sont les premiers sujets et les acteurs de leur propre émancipation. Je pense qu’on en a assez de voir ces images de foule qu’on utilise, non pas en terme de projet politique. …Nous voulons quelque chose de novateur dont la Guinée a besoin aujourd’hui. La Guinée a besoin de mobiliser ses intelligences pour sortir de la pauvreté. Comment éradiquer la pauvreté qui gangrène l’écrasante majorité des jeunes ? Comment apporter des solutions à la souffrance des jeunes qui sont sans travail ? Je pense que ce sont des questions essentielles qui nécessitent la mobilisation de l’ensemble des intelligences et des compétences, et non faire la politique spectacle. On a vu ça plusieurs fois, mais cela n’a pas contribué à faire avancer d’un iota le changement politique en profondeur dont la Guinée en a pourtant besoin.

Est-ce que selon vous l’UFDG a peu de chance d’accéder au pouvoir en 2020 avec cette stratégie de son leader Cellou Dalein Diallo ?

L’UFDG est en crise aujourd’hui. L’UFDG doit être sauvée. C’est cet appel que j’ai lancé à tous les militants de l’UFDG, d’ouvrir les yeux et de ne pas être aveuglés par cette politique de spectacle qui va les empêcher de comprendre que la situation est grave. Il y a des démissions de députés, il y a des démissions de responsables. Cette politique de spectacle consiste à soulever des foules, avec de l’argent distribué de gauche à droite, n’a pour objectif que de masquer la réalité, c’est à dire la désespérance des militants de l’UFDG qui se rendent compte qu’avec la stratégie suivie actuellement, c’est la perte de l’UFDG, aussi bien pour les élections intermédiaires que pour la présidentielle de 2020. C’est la raison pour laquelle, en tant que fondateur de l’UFDG, en tant que premier vice-président de l’UFDG, j’appelle les militants du parti à un sursaut pour sauver l’UFDG du désastre.

 

Entretien réalisé par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

No Comments

Leave a Comment

Please be polite. We appreciate that.
Your email address will not be published and required fields are marked



7 − = cinq