LA VERITE SUR L’ASSASSINAT DU JOURNALISTE KOULA DIALLO EST EN MARCHE

Le garde de corps Amadou SOW  présumé tueur de M.Koula DIALLO

Mardi dernier, des militants des NFD, transfuges de l’UFDG ont déclaré être agressés à l’arme à feu par un garde du corps de Elhadj. Cellou Dalein. Parmi les victimes, un certain Alphadio Wanindara. Celui-là même qui avait été cité dans l’affaire de l’assassinat du journaliste de guinee7.com, Mamadou Koula Diallo, en février dernier. Nous avons appelé M. Bah Oury, 1er vice-président de l’UFDG exclu du parti par le camp Dalein-, pour ses commentaires.

Guinee7.com : Alphadio Wanindara qui est maintenant avec Mouctar Diallo, révèle qu’il a échappé à un coup de feu d’un des gardes du corps de Cellou Dalein. Quand on sait que ce même Alphadjo est cité dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Elhadj Koula, on peut parler de rebondissement dans cette dernière affaire ?

Bah Oury : Un grand, grand, grand, rebondissement ! Je pense que la vérité se saura. Je pense que c’est une excellente situation pour que toute la vérité soit connue sur l’assassinat du journaliste, Elhadj Mohamed Koula Diallo et sur les contours de la tentative d’assassinat sur ma personne, le 5 février dernier.

Y a t-il selon vous une tentative de faire taire les témoins gênants de l’affaire Koula ?

J’avais des pressentiments qu’il y a des tentatives de vouloir faire taire certains acteurs ou certaines personnes qui connaissent le fond du dossier. C’est la raison pour laquelle depuis plus de deux mois et demi, j’avais alerté les autorités judiciaires du pays, pour leur dire d’assurer la sécurité de toutes les personnes citées dans le cadre de cette affaire. Comme vous le savez, Souleymane Thianguel est à Dakar, il veut revenir. Mais il y a certains qui ne souhaitent qu’il revienne en le menaçant. Je pense que son intérêt, serait de revenir et de se confier à la justice. Revenir ne présage en rien de sa culpabilité.  Mais il faut que la vérité soit connue. C’est la seule manière pour certaines personnes d’assurer leur propre sécurité. Toutes les personnes citées doivent comparaitre pour se confier à la justice. C’est une manière pour elles de se protéger. Parce que certaines forces sont prêtes à éliminer tous ceux et toutes celles qui en savent sur les agissements de certains milieux. Surtout du côté du clan Dalein, dans le cadre de cette affaire.

Dès le départ vous avez dit que les gardes de M. Dalein sont armés. Vous vous dites aujourd’hui : ‘‘l’avenir me donne raison !’’

Bien entendu.

On parle peu de l’assassinat de Mohamed Koula Diallo, encore moins de la tentative d’assassinat sur votre personne…

Le ministre de la Justice concernant l’affaire de Koula, a été très explicite : la cour d’assises de Conakry va juger cette affaire dès qu’elle sera convoquée. Donc toutes les personnes citées sont renvoyées devant la cour d’assises de Conakry. C’est dans ce cadre qu’Alphadjo Wanindara a été inculpé. S’ils avaient réussi à l’assassiner, ce serait un acteur important, qui connait le fonds du dossier qui allait disparaitre. Et c’est la même raison pour tous les autres. Que ce soit Amadou Sow qui est en prison, Alghassimou Keita, également en prison, Souleymane Bah Thianguel qui est à Dakar actuellement, Freeman et Alphadjo, leurs sécurités doivent être assurées pour permettre à la justice de pouvoir aller au fond de ce dossier. Parce que si on ne les protège pas, ce sont des personnes qui connaissent le fond des dossiers qui risquent d’être éliminés.

Interview réalisée par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

No Comments

Leave a Comment

Please be polite. We appreciate that.
Your email address will not be published and required fields are marked



7 − six =