Assassinat du journaliste koula Diallo Les deux garde-corps de Cellou Dalein devant la barre au tribunal

koulah_diallo

 

Le procès relatif à l’assassinat du journaliste Mohamed Koula DIALLO et la tentative d’assassinat du 1er Vice-Président et fondateur de l’UFDG ,M.BAH Oury le 05 février 2016 aux abords du siège a repris le lundi 25 septembre 2017 au TPI de Dixinn.

 

L’audience a débuté à 11 H30 lorsque le Président du tribunal a demandé à SOW Amadou , garde de corps de Cellou Dalein et présumé auteur du tir qui a ôté la vie au journaliste de se présenter devant la barre. M. SOW , de taille moyenne et bien bâti ,resplendissant de santé s’avance tranquillement au milieu de la salle.

L’avocat de la partie civile Maître Amadou Oury DIALLO lui posa une série de questions.

Question : La lecture du procès verbal d’enquête préliminaire indique que votre collègue garde de corps Alghassimou Keïta déclare que vous étiez porteur d’arme à feu au siège le vendredi 05 février 2016. Que répondez vous !

Réponse d’Amadou SOW : je n’ai pas de réponse.Le garde de corps Amadou SOW  présumé tueur de M.Koula DIALLO

Question : M.Baba Alimou BARRY membre du Bureau Exécutif de l’UFDG déclare vous avoir vu avec une arme à feu dans l’impasse menant au siège. Que dites –vous à ce sujet.

Réponse d’Amadou SOW :Je n’ai pas de réponse.

Question de l’avocat : A l’ouverture du procès le 31 juillet dernier vous aviez dit que c’est le couple Dalein qui est visé . Pourquoi !

Réponse d’Amadou SOW : Ce sont les enquêteurs qui ont déclaré cela.

Question : Au cabinet du juge d’instruction ,il est noté dans le procès verbal que c’est vous qui avez tiré sur le journaliste. Je vous rappelle M. SOW qui ne dit mot consent.

Réponse d’Amadou SOW : je ne réponds pas !

Question : Comment avez vous pu vous procurer une arme et avez vous une autorisation de port d’arme….

Réponse d’Amadou SOW : je ne sais pas.

Maître A. O DIALLO : L’élimination physique de M.BAH Oury a été préméditée et planifiée bien avant le 05 février 2016. A quel moment pour la première fois avez vous été sollicité pour exécuter cette mission .. Est-ce le 04 février 2016 après que le Conseil Politique convoqué pour l’occasion a décidé son exclusion du parti dont il est le fondateur….

Réponse d’Amadou SOW : Je ne sais pas.

Maître A.O.DIALLO : la dernière fois vous aviez dit que Thiaguel Souleymane BAH , le chargé de communication vous avez instruit le 05 février 2016 ,d’empêcher quiconque de filmer ou de prendre des images ce jour là…

Réponse d’Amadou SOW : je n’ai jamais dit ça.

Maître A.O.DIALLO : pourtant la lecture de votre propre déposition au cabinet du juge d’instruction confirme que Thiaguel vous avez instruit de ne pas permettre qu’il y ait des prises d’images ….

  1. Amadou SOW s’est arc bouté tout au long des différents interrogatoires des avocats de la partie civile , du procureur et du président du tribunal dans le refus de répondre aux questions compromettantes.

 

A 13H Alghassimou KEÏTA le second garde de corps de Cellou Dalein DIALLO, inculpé pour complicité d’assassinat et tentative d’assassinat est appelé à la barre. Les procès verbaux du cabinet du juge d’instruction indiquent qu’Alghassimou KEÏTA avait reconnu que son collègue Amadou SOW était porteur d’une arme à feu le 05 février 2016. Devant la barre , il fait volte-face pour déclarer que s’est sous la torture qu’il a été amené à déclarer « qu’Amadou SOW était porteur d’une arme ». Il accuse le Colonel Gabriel du PM3 de l’avoir « donné 50.000 GNF pour son petit-déjeuner et de lui avoir promis de le recruter dans le corps de la gendarmerie ». A la barre ,il dit avoir été étranglé par un des gendarmes enquêteurs pour avouer que c’est SOW le tireur, alors toujours selon lui avant cela ,il venait d’être disculpé par M. BABA Alimou BARRY qui ne l’a pas reconnu comme la personne qu’il avait vue avec une arme à feu ce jour là. Les avocats de la partie civile Emmanuel Bamba, Michel Labila et Amadou Oury DIALLO ont tour à tour amené l’accusé à se confondre dans des déclarations contradictoires. C’est ainsi à la question : «  avez –vous entendu les jets de pierre et où étiez –vous … »

Réponse d’Alghassimou KEÏTA : «  Nous avons sécurisé Cellou Dalein DIALLO le patron en l’amenant dans une pièce à l’intérieur du siège »

Question : Lorsque que le coup de feu a retentit où étiez vous….

Réponse d’Alghassimou KEÏTA :« A l’intérieur du siège !!! »

Alors Maître A.O DIALLO demande au tribunal de prendre acte de cette réponse. En effet pendant plus d’une heure auparavant l’accusé déclarait avoir entendu le bruit des jets de pierre mais n’avait jamais entendu le bruit sourd d’un coup de feu.

En sueur, Alghassimou KEÏTA avait du mal a justifié ses doubles incohérences :mise au compte d’une présupposée torture ses déclarations accusant Amadou SOW d’être le détenteur de l’arme à feu devant le juge d’instruction en présence de son avocat conseil Maître YHOMBA et son enfermement dans le déni rend sa défense fragile. En effet ses avocats qui l’ont assisté dés le début auraient certainement demandé l’examen médical de leur client pour attester un cas de torture. Mais il n’y jamais eu une demande dans ce sens. Le Général BALDE haut –commandant de la gendarmerie nationale , laissera t’il son institution salie par la déclaration d’Alghassimou KEÏTA . Le Colonel Gabriel Tamba DIAWARA directement mis en cause réagira sans aucun doute.

 

Enfin Maître A.O.DIALLO lui posa la question : « Craignez vous pour la sécurité de votre famille… » .L’accusé répond faiblement «  oui ». D’après des sources concordantes les deux garde de corps ont eu depuis un traitement différend depuis leur arrestation en février 2016 . Tandis qu’Amadou SOW était choyé par le couple Dalein, Alghassimou n’a eu droit qu’à l’indifférence de la part de ses patrons. Son volte-face devant la barre interpelle la justice pour assurer la sécurité de sa famille devant d’éventuelles représailles et menaces…

 

Aux alentours de 16H30, le Président du tribunal interrompt l’audience pour la reporter au 09 octobre prochain. Il justifie cet agenda en informant que les audiences criminelles n’ont lieu que les lundis et que le lundi 02 octobre est férié .

Ousmane Kandé de Guinéeinfomonde.com

 

No Comments

Leave a Comment

Please be polite. We appreciate that.
Your email address will not be published and required fields are marked



9 − deux =